Comment définir son prochain objectif en triathlon?

En début de saison, on doit choisir son ou ses objectifs pour les mois à venir. Si vous êtes suivis par un coach, il vaut mieux définir l’objectif ensemble pour être sûre de bien respecter les principes d’intégration, de surcompensation et de planification. Cela nous permettra d’avoir toutes les clés pour se pencher son objectif. 😎

1. Choisir sa distance de course idéale

Pour commencer, l’athlète choisira la distance qui lui convient le mieux en fonction de son ambition mais aussi en fonction de certains pré-requis d’une part et du volume d’entraînement disponible d’autre part avant de se décider sur la distance visée. L’investissement en termes de temps et d’énergie n’est pas à négliger. Donc dans le doute, mieux vaut débuter sur des distances plus courtes, quitte à les allonger par la suite.

On vous a fait un petit tableau récapitulatif. L’idée est d’adapter votre objectif selon vos disponibilités durant la phase de préparation physique général et la phase de préparation physique de trois mois chacune.

2. Choisir les conditions de la course

Une fois le choix fait de la distance visée, il conviendra de se décider sur le type de course. En effet, certaines courses offrent des conditions plus favorables que d’autres. Pour une première course, nous allons préférer un parcours roulant sans trop de dénivelé avec des températures agréables. Soit pas trop froid pour la natation, ni trop chaud pour la course à pied. Bien sûr, si on a déjà de l’expérience, on pourra aller chercher des courses un peu plus compliquées mais une préparation pour un triathlon en montagne ou sur du plat sera assez différente. Donc tâchons d’être cohérent si nous avons plusieurs objectifs sur l’année.

3. Choisir la date de la course

Il faudra être attentif aux différentes saisons et prendre en compte le calendrier familial et les possibles contraintes professionnelles. Comme on l’a vu dans le tableau ci-dessus, s’il n’y a aucun pré-requis, il faudra donc prévoir six mois de préparation donc à prendre en compte aussi! Pour vous faciliter la vie, on vous a concocté un petit calendrier avec toutes les courses à venir. Vous pouvez les chercher par région, date, prix, type de parcours, ou encore la température estimée.

La fixation de l’objectif est expliquée plus en détails dans le chapitre sur la préparation mentale du livre Devenir Triathlète. Une fois que celui-ci est fixé, la planification peut commencer.

Choisir son objectif en triathlon

Avis d’un athlète de haut niveau qui va faire son premier triathlon longue distance (type Ironman) dans sept mois :

“Alors 7 mois, c’est beaucoup de temps et peu à la fois. Je me dis que le chemin est encore long, et que j’ai encore tout le temps de me préparer correctement. Il m’arrive donc souvent de remettre les séances au lendemain. Le problème, c’est que 7 mois, ce n’est pas si long que ça! C’est justement maintenant qu’il faut faire le plus gros effort et être le plus consistant possible si l’on veut pouvoir performer. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir un passif d’athlète de haut niveau et de travailler avec un coach qui me connait très bien. Il sait donc ce qui est bon pour moi et comment il doit me préparer. De mon côté, je sais quelles sont les séances clés et que je peux avoir confiance dans ce que je fais. Et pour ce genre de distance, c’est le plus important, c’est d’avoir confiance en ses capacités et en sa préparation. Pour le reste, je dois avouer que je suis très excité de m’essayer sur cette distance mythique et de voir comment je vais réagir à ce type d’effort. Non seulement au niveau physique, mais aussi au niveau psychologique. Je pense aussi que cela sera un défi non seulement pendant la course, mais aussi durant l’entièreté de la préparation.”

Choisir son objectif triathlon

Conseil du coach

Ce sport demande une structure tant pour les entraînements que lors du jour de l’épreuve. La planification permet de montrer à l’athlète les étapes à suivre pour atteindre son objectif et avec un minimum de stress le jour J. Nous n’hésitons pas à rappeler à nos athlètes que le plus important n’est pas de réaliser un gros entraînement par semaine mais c’est surtout d’enchaîner les entraînements et être le plus régulier possible !

Cet article est un extrait du livre Devenir Triathlète (dispo dans toutes les bonnes librairies).

Rejoignez le club

Ne manquez pas nos actus et astuces !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Holler Box