Qu’est-ce que la Super League Triathlon (SLT) ?

La Super League Triathlon est une ligue de triathlon récente, pensée en juin 2016 et mise en format en 2017 par l’ancien triathlète australien Chris McCormack (notamment double champion du monde IronMan en 2007 et 2010) ainsi que l’homme d’affaires russe Leonid Boguslavsky et Michael D’hulst, spécialisé dans le développement des entreprises et passionné par le triathlon.

La création de la Super League Triathlon est née d’une envie de rendre le sport plus spectaculaire et attractif. Ainsi les courses qu’ils proposent se courent dans des formats explosifs : l’Enduro, le Triple-mix, l’Equalizer et le l’Eliminator

Les formats de course de la Super League Triathlon

L’« Enduro » est enchaînement de 3 triathlons avec 300 m de natation, 4 km de vélo et 1,6 km de course à pied (natation-vélo-course à pied- natation-vélo-course à pied- natation-vélo-course à pied). De plus, les 2 derniers triathlètes sortant de chaque transition sont éliminés, et des possibilités de prendre un raccourci lors du dernier tour sont données à l’athlète passant en premier les transitions natation-vélo et vélo-course à pied du premier triathlon

Le « Triple-mix » est un enchaînement de 3 triathlons de 300 m de natation, de 4 km de vélo et de 1,6 km de course à pied, entrecoupés d’une courte pause entre chacun d’entre eux. Cependant l’enchaînement n’est pas le même : dans le premier il s’agit d’un triathlon natation-vélo-course à pied et le second : course à pied-vélo-natation. Pour le dernier, le départ ne se fait pas en mass-start, mais en style poursuite. Les temps des 2 premiers triathlons sont additionnés, ce qui fait que le triathlète ayant réalisé le meilleur temps s’élance en premier, suivi par le triathlète ayant réalisé le 2e meilleur temps, avec une différence de temps correspond à celle du chrono des 2 premiers. Pour cet ultime triathlon, c’est un enchaînement vélo-natation-course à pied. Sur ce format également, des possibilités de prendre un raccourci lors du dernier tour sont données à l’athlète passant en premier les transitions natation-vélo et vélo-course à pied du premier triathlon.

L’« Equalizer » n’est composé que d’un seul triathlon de 300 m de natation, de 3,6 km de vélo et de 1,8 km de course à pied. Cependant, le départ est donné en style poursuite, selon le temps effectué au préalable sur une épreuve contre la montre sur la   natation, sur le vélo ou sur la course à pied.

Enfin, l’« Eliminator » est un enchaînement 3 triathlons de 300 m de natation, de 3,6 km de vélo et de 1,6 km de course à pied, entrecoupés d’une courte pause entre chacun d’entre eux. Cependant, des triathlètes sont éliminés à la fin de chaque épreuve : le dernier après le vélo, et les 2 derniers après la course à pied (soit 3 athlètes par triathlon). Sur ce format, la stratégie de course a un rôle plus important que la vitesse et l’efficacité. Des possibilités de prendre un raccourci lors du dernier tour sont également données à l’athlète passant en premier les transitions natation-vélo et vélo-course à pied du premier triathlon. 

Arena Games

Bien que populaire avant, la Super League Triathlon s’est notamment faite connaître en 2020 lors de la période de crise sanitaire due au COVID-19. Dans l’objectif de faire s’affronter les triathlètes et d’offrir du contenu aux spectateurs alors que les courses étaient toutes à l’arrêt, ils ont lancé les « Arena Games », une compétition mêlant réel et virtuel, où la partie natation (200m) est réalisée en bassin et les parties vélo (4km) et course à pied (1 km), sur home trainer et sur tapis reliés à l’application Zwift. La compétition était composée de 3 triathlons avec là-aussi des modifications dans l’ordre des disciplines. Pour le premier il s’agissait d’un enchaînement natation-vélo-course à pied, pour le second : vélo-course à pied-natation et pour le dernier course à pied-natation-vélo. À la fin de chaque triathlon, l’athlète marquait des points en fonction de son classement, et l’athlète ayant le plus de point était déclaré vainqueur. 

Le format de course a si bien fonctionné, que les « Arena Games » ont été reconduits sur la saison 2021, que la Super League Triathlon en a été recompensée pour meilleure innovation business en réponse au COVID-19 dans la catégorie internationale, et que le format sera également présent en 2022, en étant en plus en partenariat avec World Triathlon, afin de desservir le titre de champion du Monde e-sport de triathlon.

En plus d’avoir ces formats courts et explosifs, la Super League Triathlon a mis en place des équipes (Sharks, Rhinos, Eagles, Scorpions et Cheetah) afin d’ajouter un aspect collectif dans le triathlon, un sport qui est souvent vu comme individuel.

Enfin, elle propose également des reportages vidéo sur ses courses, dont « Every Second Counts », dont un article est disponible ici

Killian Tanguy

About the Author
Étudiant en STAPS et journaliste sportif Podcasteur sur le sport (Sport Actu & SporKT Podcast) Coureur, nageur et passionné de triathlon Retrouvez tous mes articles pour Devenir Triathlète

Rejoignez le club

Ne manquez pas nos actus et astuces !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Holler Box