#387 [Episode Sp√©cial ūüéą] On a une grande nouvelle √† vous annoncer !

ūüíęDans cet √©pisode sp√©cial, on a le plaisir de retrouver Olivier De Schutter au micro : le co-fondateur du podcast est de retour apr√®s quelques mois d‚Äôabsence et il nous raconte ses projets du moment, dans et en dehors du triathlon‚Ķ

ūüĎčNous sommes accompagn√©s de Charly, le cr√©ateur d‚ÄôOpentri.fr, la plateforme d‚Äôentra√ģnement qui aide les triathl√®tes √† d√©buter et progresser gr√Ęce √† ses plans & sa communaut√©.

ūüß≠Et on vous r√©serve une belle annonce : le podcast va prendre un nouveau tournant, pour vous aider √† Devenir (un.e meilleur.e) Triathl√®te !

ūüéß √Čcoutez – Abonnez-vous – Partagez !

Pour suivre les membres autour du micro : https://www.linkedin.com/in/olivierdeschutter / https://www.instagram.com/olideschut / https://www.linkedin.com/in/charly-rege-turo-b1489731 / https://www.instagram.com/opentri.fr / https://www.linkedin.com/in/ironmanolux

Dans cet épisode, vous découvrirez :

**ūüĆü Au menu de cet √©pisode sp√©cial:**

  1. Retour chaleureux d’Olivier, pour annoncer une transition passionnante
  2. Découverte d’OpenTri et de Charly, moteur de cette collaboration stimulante
  3. Explication des changements √† venir et des avantages pour nos auditeurs : plus de contenus, insights, et peut-√™tre m√™me quelques surprises en vid√©o ! ūüé•ūüĎÄ
  4. Appel √† contribution : vos id√©es peuvent fa√ßonner l’avenir du podcast !

‚ö†ÔłŹūüďó notre livre ¬ę¬†Devenir Triathl√®te¬†¬Ľ est en commande ici ūüďó‚ö†ÔłŹ

Notre mission reste inchang√©e : rendre le triathlon accessible √† tous, des d√©butants aux √©lites, en passant par ceux qui reprennent apr√®s une pause. Avec OpenTri √† nos c√īt√©s, attendez-vous √† plonger encore plus profond√©ment dans le monde fascinant du triathlon. ūüŹä‚Äć‚ôāÔłŹūüöī‚Äć‚ôÄÔłŹūüŹÉ‚Äć‚ôāÔłŹ. Gardez le pas, gardez le rythme, et surtout… gardez la passion br√Ľlante pour le triathlon qui nous anime tous. ūüĒ•ūüí™

N’oubliez pas de nous suivre sur nos r√©seaux sociaux et de rejoindre notre groupe Facebook pour ne manquer aucune nouveaut√© et continuer de grandir ensemble dans notre merveilleux sport. A la semaine prochaine pour une nouvelle dose de motivation et d’inspiration triathlon ! ūüĆąūüöī‚Äć‚ôāÔłŹūüéČ


H√©berg√© par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d’informations.

Gr√Ęce √† Autoscript.fr, retrouver la transcription de notre conversation !

Ermanno : Juste avant d’appuyer sur le bouton de ta montre et de d√©marrer ton entra√ģnement avec un superbe podcast dans les oreilles, je t’invite √† aller faire un tour sur devenire-athl√®te.com slash livre. Tu vas pouvoir d√©couvrir le livre Devenir Triathl√®te que l’on a r√©dig√© √† 7 mains sous la direction d’Olivier De Schutter et dans lequel on t’explique comment devenir triathl√®te, comment progresser en triathlon et enfin comment performer en triathlon. Allez, on arr√™te de parler, c’est parti ! Salut les sportifs, c’est Ermanno et je suis tr√®s heureux de vous recevoir pour un nouvel √©pisode du podcast Devenir Triathl√®te. Et aujourd’hui, on va vous annoncer plein de nouvelles, on change quelques trucs, mais sans changer. Enfin bref, vous me connaissez, je m’en m√™le un petit peu les pinceaux dans ma pr√©sentation. En tout cas, je suis tr√®s heureux, depuis le temps qu’on ne l’a pas entendu sur le podcast, de retendre le micro √† Olivier De Schutter. Salut Oli !

Olivier De Schutter : Salut Ermanno, salut √† toutes et √† tous. √áa fait effectivement un petit moment, donc ravi d’√™tre de retour aujourd’hui.

Ermanno : Bon, qu’est-ce que tu nous racontes de beau depuis le temps qu’on ne t’a pas entendu Olivier ?

Olivier De Schutter : En fait, il y a une bonne raison pour laquelle j’ai √©t√© assez heureux. C’est silencieux ces derniers mois, c’est que je suis devenu papa et que du coup, √ßa m’a pris pas mal de temps. Et donc, j’ai d√Ľ faire certains choix dans ma vie parce que je ne pouvais plus tout combiner √† la fois. Donc voil√†, j’ai eu pas mal de choses en parall√®le aussi, mais je pense que c’√©tait la chose la plus importante et qui m’occupe du coup depuis quatre mois maintenant.

Ermanno : Bon, mais il y a presque eu deux bébés en même temps en fait, ta fille qui est arrivée il y a quatre mois. Et puis, il y a un autre qui est arrivé quelques mois avant.

Olivier De Schutter : Donc oui, √ßa fait d√©j√† une ann√©e et demie. Donc effectivement, j’ai cofond√© un cabinet de conseil qui s’appelle BLIN, c’est un cabinet de conseil en durabilit√©. Donc, on accompagne les entreprises et tout type d’organisation dans la transition √©cologique.

Olivier De Schutter : Donc, c’est effectivement aussi, oui, on pourrait dire un petit b√©b√©, m√™me si je ne les compare pas. Mais oui. C’est √ßa. Oui. C’est aussi quelque chose qui m’occupe pas mal. J’ai commenc√©, enfin voil√†, je suis revenu un petit peu √† mes premiers amours. J’avais commenc√© ma carri√®re dans le domaine du biogaz et des √©nergies renouvelables. Et donc, j’avais travaill√© dans l’√©nergie, la mobilit√©. Et l√†, j’y reviens un petit peu apr√®s quelques ann√©es √† fond dans le triathlon quoi.

Ermanno : Tout √ßa, √ßa a quelques impacts. Avant qu’on revienne dessus, je suis content de recevoir aussi notre troisi√®me personne autour de la table virtuelle. Je veux parler de‚Ķ Charly d’OpenTri. Salut Charly.

Charly : Salut Armando. Salut Olivier.

Ermanno : Bon. Charly d’OpenTri. OpenTri, ce n’est pas ton nom de famille. C’est juste d’o√Ļ tu viens. Je te laisse peut-√™tre te pr√©senter rapidement, Charly.

Charly : Merci pour l’invitation. Moi, c’est Charly. Je suis le cr√©ateur de la plateforme OpenTri.fr. Je suis ravi d’√™tre l√† sur le podcast avec vous. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, OpenTri.fr, c’est une plateforme en ligne d’entra√ģnement et de communaut√© dont la mission est de permettre aux triathl√®tes qui d√©butent ou qui veulent progresser de trouver tous les conseils, toute la communaut√©, tous les programmes d’entra√ģnement n√©cessaires pour atteindre leurs objectifs sportifs. Moi, c’est un projet que j’ai lanc√© il y a un peu plus de 7 ans. D’abord comme un blog, puis comme un m√©dia sur le triathlon. C’√©tait 4 ans qu’on propose des services de coaching et pendant ces 7 ans, il y a un truc qui m’a toujours anim√©. C’est comment est-ce qu’on fait pour rendre le triathlon accessible √† toutes et √† tous, m√™me aux gens qui sont juste en mesure aujourd’hui de terminer un premier triathlon XS ou un premier triathlon S. Jusqu’√† des gens qui en font depuis 3, 4, 5 ans et qui veulent progresser, battre leurs propres records. Et si je suis aussi heureux d’√™tre l√† avec vous, c’est vraiment parce que devenir triathl√®te, je pense que le nom du podcast, √ßa fait vraiment une partie de la mission qu’on a avec OpenTri. C’est vraiment √ßa. C’est vraiment que tout le monde puisse se dire OK, je vais devenir triathl√®te. Je suis aussi l√† en tant qu’auditeur fid√®le du podcast parce que je pense que sur les 400 √©pisodes, j’ai pas d√Ľ en rater beaucoup.

Ermanno : C’est cool. Parce qu’on aime bien parler avec nos auditeurs. Et puis, c’est cool de savoir que tu fais partie de ces fid√®les. Si tu les as presque tous √©cout√©s, √ßa veut dire qu’ils te plaisent, que le format te pla√ģt.

Charly : Ouais, j’aime beaucoup. J’aime beaucoup le format. Et puis, au-del√† de √ßa, j’aime surtout la promesse. J’aime surtout la promesse de devenir triathl√®te, d’aller un peu d√©sacraliser ce sport-l√†, d’aller discuter avec des gens qui font ce sport-l√†, des sportifs, des acteurs, des marques, des aventuriers. Pas mal aussi d’amateurs, de gens qui font √ßa pour le plaisir. Et √ßa, c’est un plaisir. C’est une vraie joie √† chaque fois de d√©couvrir ces aventures-l√†, ce qui se cache derri√®re des gens qu’on voit, soit derri√®re nos t√©l√©s, soit sur des profils Instagram. C’est toujours des histoires tr√®s chouettes √† √©couter.

Ermanno : Et encore, le podcast, √ßa reste que de l’audio. Les gens d√©couvrent nos invit√©s, mais ils ne les d√©couvrent pas forc√©ment de visu. On n’est pas encore pr√©sents sur les r√©seaux et sur YouTube avec des morceaux d’√©pisodes enregistr√©s. Mais √ßa va peut-√™tre changer. On va voir. On en reparlera. Olivier, le podcast √† la base, on l’avait fond√© tous les deux, notamment pour parler de ta marque de textile de triathlon qui s’appelle Ohana. O√Ļ est-ce que tu en es avec la marque ?

Olivier De Schutter : La marque, elle est n√©e comme un side project, un side business dans le bon jargon. C’√©tait quelque chose que je faisais √† c√īt√© pendant mon temps libre et qui m’a pris‚Ķ Avec le Covid, je n’y ai pass√© qu’un petit peu plus de temps. Et puis, la r√©alit√© aussi m’a rattrap√©.

Olivier De Schutter : J’ai eu d’autres trucs aussi. J’ai g√©r√© des magasins de v√©lo √† Bruxelles, une cha√ģne de magasins de v√©lo. Je me suis associ√© avec certaines personnes avec qui finalement, ce n’√©tait pas forc√©ment le bon fit. Donc, j’ai refait. Je suis saut√© dans une autre aventure entrepreneuriale encore qui est celle de Blin dont on parlait √† l’instant. Donc, la marque Ohana, √ßa fait quatre ans qu’elle existe maintenant. On a une belle petite communaut√©. La petite fiert√©, c’est que sur √† peu pr√®s tous les formats Ironman, en tout cas, toutes les grandes courses de triathlon en Europe, il y a en g√©n√©ral au moins un athl√®te ou une athl√®te. Qui a la trifonction Ohana. Donc, √ßa, c’√©tait la petite fiert√© √©videmment. Et puis, on a eu plusieurs collections aussi. L√†, aujourd’hui, je commence √† saturer un petit peu. C’est-√†-dire que la marque existe toujours. Il y a encore des commandes de mani√®re r√©guli√®re. Mais disons que je ne suis plus proactif dessus. Et donc, √ßa fait un petit moment qu’il n’y a plus de‚Ķ Il n’y a plus de nouvelles collections, par exemple. Donc, il y a un stock. Il y a une marque qui existe. Il y a un boulot monstre qui a √©t√© fait. Mais voil√†, l√†, √ßa reste un petit peu en stand-by, m√™me si on peut toujours commander, bien s√Ľr. Mais voil√†. Donc, j’aimerais bien. C’est parce que j’ai 24 heures dans une journ√©e et que j’ai une autre bo√ģte √† g√©rer aussi sur le c√īt√©. Et donc, voil√†. Donc, il fallait faire des choix. Mais voil√†. Apr√®s, si je trouve quelqu’un qui veut reprendre et qui veut se lancer dans l’aventure e-commerce, textile, triathlon, qui me contacte, avec grand plaisir. La porte est ouverte. Donc, la marque va continuer d’exister. Et on verra √† quel point est-ce qu’elle se d√©veloppe, vite ou non. Voil√†. Pour l’instant, √ßa reste une petite marque locale qui est appr√©ci√©e. J’ai eu des tr√®s bons retours au niveau des produits. Donc, voil√†. Pour moi, c’√©tait le principal. Et puis, j’ai avant tout cr√©√© la marque parce que je ne trouvais pas mon compte moi-m√™me. Je ne trouvais pas de tri-fonctions √† mon go√Ľt. Donc, c’est comme √ßa que √ßa a d√©marr√©. J’√©tais d√©j√† tr√®s content de pouvoir m’√©quiper moi-m√™me. Et puis, d’avoir pu en faire profiter quelques personnes aussi autour de moi. Donc, voil√†. On a quelques milliers de clients d√©j√†.

Ermanno : Donc, Pourvu qu’elles perdurent. Mais c’est un peu la m√™me chose avec le podcast, finalement. Parce qu’il y a beaucoup de choses √† faire. Parce qu’on l’a cr√©√© pour parler de ta marque, mais aussi parce qu’on n’arrivait pas √† trouver dans le paysage du podcast sportif francophone, de podcasts qui r√©pondaient √† nos attentes, notamment sur le triathlon. Et Charly, tu parlais de la mission d’OpenTri qui est d’encourager les gens, de faire d√©couvrir le triathlon. Avec le podcast Devenir Triathl√®te, c’√©tait pareil, c’√©tait d’aider les gens √† d√©couvrir, √† devenir triathl√®te et puis √† progresser, voire √† performer. Donc, on est assez align√© en fait l√†-dessus entre le podcast et OpenTri.

Charly : Oui, je pense. C’est ce qu’on fait. C’est ce qu’on s’est dit quand on a √©chang√© ensemble ces derniers ans, c’est que finalement on partage la m√™me mission, rendre accessible, d√©mocratiser et puis faire en sorte qu’il n’y ait plus jamais personne qui se dise que le triathlon, ce n’est pas pour lui ou ce n’est pas pour elle parce que c’est un peu trop compliqu√© et qu’on se d√©tache de cette image du surhomme ou de la surfemme sur Ironman qui termine √† quatre pattes en passant la ligne d’arriv√©e. Et puis qu’on arrive aussi sur des lignes d’arriv√©e o√Ļ on a le sourire, qu’on puisse ouvrir ce sport-l√† √† tous. √Ä la plus grande partie possible des sportifs. Et effectivement, on se retrouve l√†-dessus parce que finalement, nous, OpenTri, on a d√©marr√© en tant que m√©dia. On est plut√īt pr√©sent sur la partie blog et c’est principalement par ici que les gens nous connaissent, par la partie articles, par la partie communaut√©. Mais nous, on n’avait pas ce format podcast qui nous manquait. Vous, vous √©tiez plut√īt tr√®s fort l√†-dessus. Le podcast est bien install√©. Il a une audience. Il y a une audience qui est fid√®le et puis qui √©coute un grand nombre d’√©pisodes. En fait, l’id√©e, c’√©tait de se dire que finalement, nous avions une mission commune, mais nous avions des audiences un peu diff√©rentes, un peu √©pars sur des formats diff√©rents et qu’il faisait sens aussi de se rapprocher sur ce format podcast.

Ermanno : Quelle belle transition. Bravo Charly. Voil√†, c’√©tait un peu l’objectif de l’√©pisode du jour. D√©j√†, r√©entendre Olivier. D’ailleurs, Olivier, est-ce qu’on aura le plaisir de vous parler de l’√©pisode du jour ? D’ailleurs, de continuer √† t’entendre sur le podcast o√Ļ tu te concentres sur Blin et sur ta petite puce qui est n√©e il y a quelques mois ?

Olivier De Schutter : Oui. Effectivement, moi, je fais un petit pas de c√īt√© pour l’instant. √áa ne veut pas dire que je ne reviendrai pas dire un mot de temps en temps, pourquoi pas, avec grand plaisir, si vous voulez encore de moi, mais oui, effectivement, vous ne m’entendrez plus toutes les semaines parce qu’un podcast, c’est un boulot monstre. On a fait‚Ķ On a fait plusieurs centaines d’√©pisodes jusqu’√† pr√©sent et l√†, maintenant, je pense qu’il y a encore √©norm√©ment √† faire. √áa, c’est certain. Il y aura toujours, de toute fa√ßon, plein de gens interview√©s, plein d’histoires √† d√©couvrir.

Olivier De Schutter : Mais voil√†, il faut savoir qu’un podcast, en fait, entre la planification, les enregistrements, le montage, la communication, enfin tout ce qu’il y a autour finalement d’un m√©dia, c’est du temps et c’est au moins une petite journ√©e sur la semaine. Donc voil√†, quand on n’a pas d’enfant, qu’on est jeune, que tout va bien, je parle d√©j√† comme un vieux con, quand on a moins de responsabilit√©s, je dirais qu’on a du temps consacr√©, √ßa va. C’√©tait le cas ces derni√®res ann√©es, mais l√†, c’est de moins en moins le cas. Je suis aussi co-g√©rant d’une entreprise avec aujourd’hui 15 personnes. J’ai‚Ķ J’ai‚Ķ J’ai une petite famille dont je dois m’occuper, une maison o√Ļ on fait des travaux. Donc voil√†, c’est plein de‚Ķ C’est plein de choses qui‚Ķ Qui m’occupent aussi. Donc‚Ķ Donc effectivement, je serai‚Ķ Je serai‚Ķ Je serai plus souvent l√†. Mais‚Ķ Mais pourquoi pas revenir faire des petits come-back de temps en temps avec plaisir.

Ermanno : Moi, je ne dis pas non, avec grand plaisir pour t’avoir sur le podcast. J’ai ador√© ces presque quatre ann√©es √† co-animer ensemble. Franchement, on en est √† plus de 390 √©pisodes au moment o√Ļ on enregistre et franchement, c’√©tait que du bonheur. Je pense qu’on √©tait assez compl√©t√©s. C’√©tait compl√©mentaire. Et c’est un peu justement cette compl√©mentarit√© qu’on va continuer, mais plut√īt avec OpenTri cette fois-ci. On s’est dit, comme tu disais, Charly, qu’on avait une mission commune, qu’on avait une cible d’audience qui √©tait peut-√™tre commune, mais aussi peut-√™tre un peu plus √©parses parce qu’on √©tait deux m√©dias diff√©rents. Et en plus, OpenTri, d’√™tre un m√©dia, vous proposez aussi cette plateforme d’entra√ģnement et qu’il y avait certainement quelque chose √† faire ensemble, √† mettre en commun toutes nos ressources pour que ce soit du win-win, mais pas du win-win devenir tri. Et OpenTri, du win-win pour le m√©dia devenir tri et OpenTri et pour nos auditrices et nos auditeurs, n’est-ce pas ?

Charly : Oui, effectivement, je pense qu’on a pas mal de choses √† apporter aussi sur le podcast et √† nos auditeurs. C’est que finalement, √† nous cumuler sur nos deux projets, √ßa doit faire dix ans qu’on Ňďuvre pour ces gens-l√† qui sont des triathl√®tes amateurs ou des triathl√®tes beaucoup plus investis. Et finalement, le podcast‚Ķ Oui, c’est √ßa. Du c√īt√© de devenir triathl√®te ou les articles de blog, la communaut√©, les plans d’entra√ģnement c√īt√© OpenTri, finalement, ils se retrouvent autour de cette m√™me mission. Et on va pouvoir, je l’esp√®re, aller dans ce sens de cette synergie o√Ļ on va cr√©er un √©cosyst√®me o√Ļ le triathl√®te qui est auditeur de devenir triathl√®te pourra aller chercher aussi d’autres conseils, d’autres services qui soient compl√©mentaires √† l’√©coute du podcast.

Ermanno : Bon alors du coup, qu’est-ce qui change ? Je disais en intro. Je disais en intro. Je me suis un peu emm√™l√© les pinceaux en disant que des choses allaient changer, mais en m√™me temps, rien n’allait changer. Qu’est-ce qui change c√īt√© OpenTri et c√īt√© devenir triathl√®te ?

Charly : Alors c√īt√© OpenTri, nous, on est tr√®s heureux de venir en collaboration avec devenir triathl√®te. Franchement, je pense que les auditeurs font ce constat-l√† aussi. Il n’y a pas beaucoup de podcasts sur le triathlon aujourd’hui en France et clairement, nous, c’est un vrai plaisir de venir partager cette mission-l√† avec‚Ķ L’un des plus gros podcasts de triathlon en France. Je crois toujours le num√©ro 1 sur le classement Apple, si je ne dis pas de b√™tises, √† date d’aujourd’hui.

Olivier De Schutter : Il faudra v√©rifier parce que c’est vrai que r√©cemment, j’ai vu deux, trois nouveaux podcasts qui ont d√©barqu√©. Donc, il faudra v√©rifier. Mais c’est vrai qu’√† l’√©poque, en tout cas, on √©tait les premiers. Je ne sais pas, au niveau des √©coutes aujourd’hui, il faudra v√©rifier.

Charly : En tout cas, un des plus visibles, c’est certain. Et du coup, nous, on est heureux de pouvoir aussi relayer ce que fait devenir triathl√®te aupr√®s de notre communaut√© existante. Et puis, de venir aider, √©pauler √† la communication, √† la mise en avant de ce podcast, de ce format podcast qui est un format hyper riche, tr√®s long, dans lequel on entre en d√©tail et sur lequel il y a des vraies histoires dans lesquelles se laisser embarquer. Donc, nous, on est tr√®s contents de notre c√īt√©, de venir √©pouser ce nouveau format-l√† avec tout le savoir-faire que vous avez mis en Ňďuvre, Hermano, Olivier, toute la communaut√© que vous avez constitu√©e aussi et de pouvoir venir, comme je le disais, pour l’auditeur et l’auditrice. Venir proposer encore plus de contenu, encore plus de services que ce qu’on pouvait faire jusqu’ici, chacun de notre c√īt√©. Oui.

Ermanno : Et puis, Olivier le rappelait tout √† l’heure, produire un podcast, ce n’est pas juste parler dans un micro. Au-del√† des comp√©tences qu’il faut avoir pour parler dans le micro et pour interviewer des triathl√®tes amateurs ou m√™me beaucoup plus √©clair√©s, beaucoup plus investis, beaucoup plus professionnels, comme tu disais, il y a aussi un gros travail avant pour sourcer des invit√©s, pour aller chercher des invit√©s, pour √©changer avec les invit√©s, pour booker les rendez-vous. Pour cr√©er un peu la trame de l’√©pisode et puis apr√®s, pour enregistrer cet √©pisode et puis apr√®s, il faut le monter et puis apr√®s, il faut communiquer l√†-dessus. Et c’est vrai que vous serez un peu dans l’ombre, c’est-√†-dire que vous allez nous √©pauler sur toute la partie communication, sur la partie sourcing aussi des invit√©s et puis pas tant que √ßa parce que vous allez aussi parfois prendre le r√īle de co-animateur avec moi. J’esp√®re avec toi, j’esp√®re avec Hugo, j’esp√®re avec d’autres. En tout cas, vous allez pouvoir contribuer aussi activement et √™tre dans la lumi√®re du podcast ¬ę Devenir triathl√®te ¬Ľ.

Charly : Oui. Avec grand plaisir pour √ßa. Franchement, c’est un format, encore une fois, qui nous pla√ģt bien, sur lequel il y a vraiment des choses √† aller faire raconter √† nos invit√©s. Donc, ce sera avec plaisir pour venir t’√©pauler, Armando, dans les interviews et esp√©rons-le les rendre encore plus int√©ressantes avec deux aides de l’√©th√®re.

Ermanno : √Čcoute, ce sera avec plaisir. Sur la partie communication, on l’a dit, vous allez nous aider, vous allez surtout m’aider moi parce que moi, c’est mon gros probl√®me. Je ne sais pas faire Olivier C√©sar d’une main de ma√ģtre. Et donc, pour nos auditrices et nos auditeurs, vous allez peut-√™tre nous voir un petit peu plus prisants d√©j√† sur les r√©seaux qu’on a actuellement, LinkedIn, Facebook, Instagram. Facebook, c’est le groupe priv√© d’ailleurs parce que oui, on aime bien cr√©er une petite communaut√© o√Ļ on est entre nous. On mod√®re, on fait attention √† qui rentre, qui vient dire quoi, de mani√®re √† ce que ce soit quelque chose de tr√®s sympathique, sinc√®re, comme quand on est sur une course de triathlon. Il y a parfois des arbitres, mais finalement, l’objectif, ce n’est pas d’√™tre emb√™tant, c’est que tout se passe bien pour tout le monde. Donc, voil√†. Vous nous verrez toujours avec ces postes habituels hebdomadaires pour pr√©senter l’√©pisode et puis peut-√™tre plein d’autres choses qui vont arriver, un petit peu plus de postes un peu plus complets, voire des postes qui vont relayer des articles que vous, vous reprendrez sur le blog OpenTri qui reprendront certains de nos √©pisodes. Et puis, on va peut-√™tre essayer aussi de faire des choses en vid√©o, des petits shorts ou des choses comme √ßa pour attiser encore plus et puis donner envie √† nos auditrices et √† nos auditeurs de partager nos petits contenus pour aller chercher d’autres auditrices et auditeurs, non ?

Charly : Oui, je pense qu’on a un plan d’accueil. Il y a des actions pour les prochaines semaines, pour les prochains mois qui devraient permettre d’avoir pas mal de nouveaut√©s. On n’en dit pas trop, on ne va pas s’engager trop t√īt, mais non, il y a des choses qui devraient arriver et qui devraient permettre de nous retrouver sur d’autres plateformes que le podcast uniquement.

Ermanno : Et puis, la derni√®re chose qui change, mais sans changer, change un tout petit peu le nom, on garde Devenir Triathl√®te et puis on met un petit X au milieu pour marquer la collaboration et on rajoute OpenTri. Donc, Devenir Triathl√®te X OpenTri, ce n’est pas un rachat. De l’un ou de l’autre, √ßa reste bien une collaboration et moi, √ßa me va bien. Et puis, OpenTri, √ßa vous va bien aussi ?

Charly : Oui, l’id√©e, ce n’est clairement pas de venir bousculer quoi que ce soit qui existe aujourd’hui. Ce que vous avez mont√© tous les deux, Olivier et Armando, comme vous le disiez, c’est beaucoup de travail, mais c’est aussi une belle r√©ussite. Nous, l’id√©e, c’est de venir apporter des comp√©tences qu’on a, du temps qu’on a, de la coanimation, de la communication pour aider le podcast √† aller de l’avant parce qu’encore une fois, c’est important. C’est un format que nous n’avons pas en natif c√īt√© OpenTri et qui pourtant remplit la m√™me mission que celle qu’on essaye de remplir au quotidien. Donc, on vient avec vous, vous apporter du soutien et faire grandir ce podcast l√† pour qu’il aille toucher toujours un nombre plus important de triathl√®tes.

Ermanno : Oui, et puis Olivier, on sera heureux, comme on le disait, de te recevoir √† nouveau sur le podcast. Toi, de ton c√īt√©, tu continues quand m√™me le triathlon ? Tu t’es quand m√™me fix√© des objectifs ou pour l’instant, tu as laiss√© √ßa un petit peu en suspens cette ann√©e ?

Olivier De Schutter : Oui, je reprends ce que je disais tout √† l’heure, donc je suis devenu papa, j’ai r√©nov√© la maison.

Ermanno : Oui, oui, mais √ßa, c’est de l’entra√ģnement crois√©, √ßa.

Olivier De Schutter : Et j’ai mont√© une nouvelle bo√ģte. Donc non, malheureusement, j’ai fait le semi Ironman √† Knok en Belgique au mois de septembre 2023. Voil√†, c’√©tait mon… Alors, √† moiti√© pr√©par√©, je dois l’avouer parce que j’√©tais d√©j√† bien pris, mais j’avoue que depuis, j’ai un petit peu le temps de faire des choses. J’ai lev√© le pied et du coup, j’essaie de reprendre petit √† petit, mais ce n’est pas beau √† voir. Ce n’est pas beau √† voir, c’est du marche-cours, marche-cours pendant 15 minutes et puis j’entre √† la maison, j’ai mal au dos.

Olivier De Schutter : Donc, je ne peux pas faire ce que j’ai fait dans le pass√©. Mon kin√©, qui est un tr√®s bon ami, me dit non, mais ne t’inqui√®te pas, √ßa revient tr√®s vite. Donc, voil√†. Maintenant, c’est vrai que c’est parfois un peu difficile moralement quand tu sais ce que tu as √©t√© capable de faire dans le pass√©, √† mon humble niveau, mais quand m√™me. Et l√† o√Ļ j’en suis l√† maintenant. Donc, voil√†. J’esp√®re que 2024, de toute fa√ßon, ce ne sera pas ma grande saison, √ßa c’est certain. Mais j’esp√®re un petit comeback quand m√™me l’ann√©e prochaine, en 2025.

Ermanno : Je te rassure, le podcast, √ßa s’oublie encore moins que le corps n’oublie les gestes pour le triathlon. Donc, tu seras toujours le bienvenu. Et puis, tu n’auras pas oubli√©.

Olivier De Schutter : Il faudrait que j’ai des trucs √† raconter parce que l√†, pour l’instant, au niveau triathlon, ce n’est pas foufou.

Ermanno : Bon, ben messieurs, on aura fait un √©pisode un peu plus court que d’habitude, m√™me beaucoup plus court. Mais l’id√©e, c’√©tait de faire cette petite annonce. Ce qu’on peut peut-√™tre faire, c’est inviter nos auditrices, nos auditeurs, nos lectrices, nos lecteurs pour le blog d’OpenTri √† nous dire ce que vous en pensez. Et puis, peut-√™tre nous aider aussi √† construire la suite du planning √©ditorial. Est-ce que vous voulez plus d’amateurs ? Est-ce que vous voulez plus de triathl√®tes √©lites ? Est-ce que vous voulez plus de sujets de fond ? Est-ce que vous voulez plus d’√©tudes ? Est-ce qu’on rentre plus dans la science de l’entra√ģnement et en particulier du triathlon ? Enfin, voil√†. N’h√©sitez pas √† revenir vers nous, que ce soit sur les r√©seaux sociaux ou via OpenTri.

Olivier De Schutter : La premi√®re personne √† qui on peut peut-√™tre poser la question aussi, c’est Charly, vu que tu √©tais toi-m√™me auditeur. Est-ce qu’il y a des √©pisodes qui t’ont plus marqu√© que d’autres ? Il y a des sujets

Charly : qui t’ont plus attir√© que d’autres J’ai beaucoup aim√© le mix entre des sujets parfois assez pointus sur la science de l’entra√ģnement et sur la science de l’entra√ģnement. Et des histoires beaucoup plus presque lyriques sur des aventures, sur de l’ultra-endurance, sur des choses qui sont beaucoup plus dans les plong√©es tr√®s personnelles, sur des parcours de vie un peu particuliers. Non, moi, ce que j’aime dans le podcast, c’est √ßa. C’est qu’on va √™tre capable √† la fois de parler de science d’entra√ģnement, de points hyper pr√©cis, et l’√©pisode d’apr√®s, de se laisser embarquer dans une aventure tr√®s personnelle. Donc on va continuer. Clairement. Clairement, √† √©couter ce que les auditeurs nous sugg√®rent comme id√©e, mais on va continuer en tout cas √† faire avancer le podcast avec Armando. Et l’id√©e, c’est vraiment celui-ci. C’est vraiment de vous √©couter pour vous fournir le contenu que vous voulez entendre et puis de continuer √† aller chercher de nouveaux et de nouvelles triathl√®tes.

Olivier De Schutter : Et toi, Charly, t’as des sujets de pr√©dilection, des trucs ou quoi ? Je sais pas, l’alimentation, la technique, la m√©canique ?

Charly : Le positionnement, le vrai sujet sur lequel OpenTri a grandi et moi qui me tiens √† cŇďur, c’est vraiment tout ce qui touche aux gens qui d√©butent et veulent progresser. C’est pour √ßa tout √† l’heure que je vous disais que le nom ¬ę Devenir triathl√®te ¬Ľ, il me parle beaucoup, il me pla√ģt beaucoup, c’est que c’est vraiment la mission que nous on a depuis sept ans avec OpenTri, c’est √ßa. On veut que les gens se disent ¬ę Mais moi aussi, je peux devenir triathl√®te ¬Ľ. Donc il y a un vrai truc √† d√©fendre l√†-dessus parce que c’est trop peu trait√©. Parce que c’est encore tr√®s inaccessible pour certains. C’est-√†-dire qu’en fait, il y a une place pour apporter des conseils, mais des conseils basiques que nous, apr√®s quelques ann√©es de triathlon, avons presque int√©gr√©s naturellement et pensons que c’est int√©gr√© chez tout le monde, mais des choses qui sont des conseils pour une premi√®re course, des conseils pour commencer √† s’√©quiper, ce genre de choses. S’il y a bien un truc qui est dans notre ADN et moi qui me tient √† cŇďur, c’est celui-ci. C’est vraiment d’aller… d√©mocratiser, donner les premiers conseils, donner les premi√®res trames d’entra√ģnement pour accompagner les gens qui d√©butent ou qui ont une, deux, trois, quatre ans d’exp√©rience et qui veulent progresser √† leur niveau.

Ermanno : Hasard de l’enregistrement ou pas, la semaine o√Ļ on est en train de se parler, on a diffus√© l’√©pisode avec St√©phanie Tr√©buc, qui est une femme qui a d√©couvert le triathlon √† presque 30 ans. Elle savait bien courir, elle nageait un peu, mais elle n’√©tait pas une grande nageuse et par contre, elle ne savait pas du tout faire de v√©lo. Et voil√†, je pense qu’on est dans le th√®me de ceux qui d√©couvrent le triathlon et puis qui sont piqu√©s par le virus et apr√®s qui vont chercher de la performance.

Charly : Exactement. Parce qu’en plus, comme tu le dis, Armando, c’est un parcours qui est tr√®s classique. On s’y int√©resse, on tombe dessus par hasard ou par curiosit√© et puis on d√©marre sur un premier et puis comme on le sait, tout se tourne de ses micros. Une fois qu’on y a touch√© un peu, c’est difficile de s’en d√©faire et puis on grimpe les √©chelons, les distances, on s’y met de plus en plus. Et en fait… En fait, c’est √ßa, nous, avec le podcast comme avec le m√©dia, l’id√©e, c’est plut√īt d’aller accompagner ces gens-l√† en leur fournissant les bons conseils au bon moment de leur avanc√©e, de leur aventure dans le monde du triathlon.

Olivier De Schutter : D’o√Ļ le nom aussi OpenTri, souvent c’est les distances open ou quoi, c’est la cat√©gorie justement d√©butante, entre guillemets, ouverte √† tout le monde.

Charly : Exactement, il y a cette notion d’ouvrir, de rendre accessible, tout √† fait.

Olivier De Schutter : Qui est le… Qui est le… Qui a √©t√© appris d’ailleurs par la course IronLegs, qui d√©sormais s’appelle OpenLegs. On avait re√ßu Florian Badou au micro justement du podcast il y a un petit moment d√©j√†, qui justement, ils ont retravaill√© un peu leur positionnement. Bon, d’une part parce que c’√©tait quand m√™me proche d’Ironman et que voil√†, mais parce que OpenLegs, justement, il y avait cette notion d’ouverture et ils veulent en faire justement quelque chose de beaucoup plus familier. Et donc, on retrouve effectivement un petit peu ce c√īt√©-l√†. M√™me s’il y a pas mal d’athl√®tes aussi, il y a pas mal d’athl√®tes pros aussi qui √©coutent le podcast parce que parfois, alors bon, peut-√™tre qu’ils apprennent certaines choses, je ne sais pas. Mais en tout cas, le fait de d√©couvrir aussi quelqu’un, √ßa peut √™tre int√©ressant de d√©couvrir d’autres athl√®tes, des coachs, des mani√®res de penser, des parcours, des cours de vie, tout √ßa. √áa peut √™tre des choses aussi parfois plus inspirantes ou peut-√™tre plus dans de l’√©motion ou quoi. Donc voil√†, dans tous les cas, je sais que c’est un format qui a plu √† pas mal de personnes, qui a peut-√™tre d√©plu √† d’autres, je ne sais pas, √ßa, on n’a jamais le retour, √©videmment. Mais en tout cas, √† en croire nos petites √©toiles sur Spotify, a priori, √ßa se passe bien.

Ermanno : Ouais, je pense que les gens appr√©cient. Messieurs, merci pour cet √©pisode, je le redis, qui a √©t√© un peu plus court que d’habitude, mais l’id√©e, c’√©tait de faire cette annonce. Olivier, o√Ļ est-ce qu’on continue ? On continue √† te suivre, √† t’encourager et puis o√Ļ est-ce qu’on t’envoie plein d’√©mojis en forme de biceps bien serr√©s pour 2025, pour ta reprise ?

Olivier De Schutter : suis toujours sur Instagram, m√™me si je ne suis plus tr√®s actif parce que voil√†, je suis un peu plus actif sur LinkedIn et puis je pense qu’en termes de cr√©ation de contenu, j’ai quand m√™me aussi la soci√©t√© Blink. J’ai aussi un petit compte sur LinkedIn, qu’on a co-cr√©√© avec mon associ√© Sam. Et donc, on cr√©e aussi pas mal de contenu autour de la transition √©cologique. Donc, comme je disais, c’est aussi un sujet qui me tient beaucoup √† cŇďur. C’√©tait un peu mon premier amour et donc voil√†, j’y reviens. Donc, voil√†, il y a des choses qui se feront aussi. Il y a un de mes coll√®gues aussi qui a relanc√© le podcast V√©loTaf qu’on avait lanc√© √† l’√©poque sur l’association Two Wheel Tuesday. Et Germano conna√ģt bien, puisqu’il a anim√© la premi√®re saison. Donc, il est encore, il fait partie encore de l’√©quipe de production. Donc, voil√†, je reste quand m√™me proche. Je garde un pied dedans et puis on verra. Et j’aimerais beaucoup pouvoir me remettre aussi au podcast √† l’avenir, mais je ne sais pas quand. Donc, voil√†, je ne m’engage √† rien, mais je reste l√†, je reste sur les r√©seaux. Donc, n’h√©sitez pas, n’h√©sitez pas √† venir me faire un petit coucou. Voil√†. Je serai, je serai l√† toujours, toujours ouvert √† discuter.

Ermanno : Et toi, Charly, o√Ļ est ce qu’on te retrouve?

Charly : Moi, vous pouvez me retrouver sur OpenTri.fr, O-P-E-N-T-R-I.fr. Je pense qu’on aura l’occasion, peut √™tre au fil des prochains √©pisodes, d’en discuter un petit peu avec Germano. Mais voil√†, si vous voulez nous retrouver, OpenTri.fr. Et puis, on pr√©pare des choses aussi pour les √©diteurs du podcast dans les prochaines semaines. Et si vous voulez me retrouver sur LinkedIn. C’est possible aussi. Je m’appelle Charly R√©g√©turo et je serai ravi de discuter de triathlon avec vous si vous √™tes sur ces r√©seaux l√† aussi.

Ermanno : Merci beaucoup. Bonne continuation. Bons entra√ģnements pour ceux qui s’entra√ģnent. M√™me marche course, √ßa fonctionne, Olivier. Et puis, ch√®res auditrices, chers auditeurs, rendez vous la semaine prochaine pour le premier √©pisode de Devenir Triathl√®te X OpenTri.

Olivier De Schutter : Merci √† vous. A tr√®s bient√īt. Salut.

Ermanno : Merci d’avoir √©cout√© cet √©pisode jusqu’au bout. N’oubliez pas de rejoindre notre groupe Facebook pour discuter avec les invit√©s, commenter et poser vos questions. Et Olivier et moi, nous vous r√©pondrons dans un prochain √©pisode. √Ä la semaine prochaine. Salut les sportifs.

ūüéôÔłŹ √Čcoutez d'autres √©pisodes