#33 Mardi 05/01 : Ohana : La saison 2021 et les courses virtuelles

Cette fois, nous abordons la saison 2021 de Triathlon.

Pour soutenir le projet, même pour 1 € : https://bit.ly/kickstarter_ohana.

Pour participer au Challenge, direction http://ohanatriathlon.club.

Et enfin, pour découvrir la marque, ses produits, ses valeurs et s’inscrire à la newsletter pour être informé du lancement de la campagne de financement participatif, RDV sur https://www.ohana.boutique.

À tout de suite pour votre 1ère commande !



📝 La retranscription de l’épisode

Ermanno : Bienvenue dans le podcast Ohana triathlon. Je suis Ermanno et je serai votre hôte sur ce podcast. À mes côtés, Olivier De Schutter, le fondateur de la marque Ohana. Tous les jours, en cinq minutes, on vous explique comment lancer une marque de textile de sport et comment performer en triathlon. Bonjour à toutes et à tous. Nous sommes le mardi 5 janvier et nous continuons notre podcast quotidien toute la semaine. Au programme, nous allons parler triathlon. Et bien Olivier, déjà, comment vas-tu? 

Olivier : Je vais très bien et je me ravis de pouvoir aborder justement cette question. 

Ermanno : Effectivement, le début de la saison va être un peu compliqué, même si en 2020 toutes les grandes épreuves qui étaient prévues ont été dans un premier temps décalées à un peu plus tard dans l’année 2020, puis reportées en 2021, avant d’être purement et simplement annulées. Il me semble que l’année 2021 devrait être relativement chargée, mais plutôt sur le deuxième semestre.

Olivier : Effectivement on peut s’attendre à voir pas mal de courses qui sont reportées sur le deuxième semestre. Encore une fois, ce sera avec un grand point d’interrogation comme ça l’a été en 2020 finalement. La première année, je pense qu’on a été un peu pris par surprise entre guillemets. Personne, évidemment, s’attendait à une pandémie globale et donc beaucoup d’événements ont tout simplement été annulés. Mais c’est vrai qu’on a vu quand même qu’à partir du mois de septembre, on a commencé à avoir pas mal de courses qui finalement étaient quand même maintenues, ou en tout cas qui avaient déjà été reportées et qui ont bien eu lieu mais dans certaines conditions. Moi-même notamment j’avais pu participer au triathlon de Deauville, en Normandie, qui a été changé en dernière minute en duathlon. Je pense qu’il va falloir effectivement savoir rebondir et être créatif pour les organisateurs de courses mais je suis plutôt confiant sur le fait que en modifiant un petit peu l’organisation et en se préparant de manière différente, à mon avis on va pouvoir justement voir un peu plus de courses qu’en 2020 cette année.

Ermanno : Tu disais qu’effectivement à partir de septembre les courses ont repris. Ça n’a pas été le cas pour les Championnats du monde de triathlon distance Ironman à Hawaï qui ont été annulés en 2020. Donc on espère évidemment les retrouver le deuxième week-end d’octobre 2021. Un peu avant il y aura eu les Championnats du monde de semi distances Ironman 70.3, on espère effectivement pouvoir retrouver ces deux épreuves. En tout cas, ce qui est à 99 % sûr c’est que l’on devrait voir nos triathlètes les plus rapides du monde s’affronter à Tokyo pour les Jeux olympiques. 

Olivier : Alors ça on l’espère encore une fois. En toute logique, c’est ce qui devrait se passer oui.

Ermanno : En dehors des épreuves officielles où on va pouvoir voir les meilleurs mondiaux s’affronter, il me semble que nous avons chacun de notre côté des objectifs déjà personnels. Quels sont tes objectifs à trois pour l’année 2021 Olivier ?

Olivier : Trois gros objectifs, et puis après je pense qu’il y aura des objectifs intermédiaires, mais je ne vais pas m’attarder dessus. Tout d’abord une course d’ultra cyclisme au mois de mai en Belgique. C’est la Race Across Cross Belgium, qui est d’ailleurs organisée en partenariat avec Ohana. Ensuite l’Ironman de Vitoria dans le Pays basque en Espagne au mois de juillet. Et puis la Lake, qui est aussi un triathlon longue distance qui aura lieu dans le sud de la Belgique, près du lac de L’eau d’Heure. De beaux objectifs. Et toi Ermanno, quels sont tes objectifs ? 

Ermanno : Moi, mon objectif principal ça va être la préparation de mon défi Agrippa 2022. Ce qui veut dire qu’en 2021 je vais principalement accentuer ma préparation sur de l’ultra distance. Ce qui est déjà certain c’est que fin janvier je me j’organiserai un petit test event avec une sortie minimum de 50 à 60 km déjà pour tester un peu la longue distance qui devrait être la distance quotidienne que je devrai parcourir en mai 2022. Et puis il va y avoir comme toi quelques épreuves intermédiaires. La première devrait être le Swimrun du Luxembourg, qui aura lieu le 26 juin 2021 dans la Sûre pour ceux qui connaissent. Et puis la deuxième étant le Swimrun en distance ultra des gorges de la Loire à St-Victor sur Loire, le 11 septembre 2021. Alors oui, 11 septembre, ça laisse toujours un peu à mauvais goût en bouche mais on espère qu’on va pouvoir conjurer le sort avec mon ami Bertrand Soulier, avec qui nous sommes déjà engagés. 

Olivier : Excellent. On s’était mis comme challenge aussi dans un épisode précédent de se faire un swimrun ensemble donc on tâchera d’organiser ça courant de l’année 2021.

Ermanno : Si on n’arrive pas à trouver un spot avec une course officielle. Moi, je propose qu’on organise ça de manière off, soit en invitant les gens qui suivent le projet Ohana et qui auront contribué, qui l’auront soutenu, à venir pratiquer et participer avec nous dans ce swimrun, soit peut être en organisant ça de manière virtuelle. 

Olivier : Exactement. Je pense que c’est une tendance qu’on voit de plus en plus et il n’est pas exclu qu’on organise finalement des événements dans ce genre là courant 2021. C’est un peu ce qu’on a fait déjà avec le Challenge Ohana en course à pied. Pour rappel, vous avez jusqu’au 25 janvier pour participer au tirage au sort et gagner un kit de course à pied. Et donc, pour ce faire, vous devez courir 25 septembre 5.75 km en une sortie d’ici le 25 janvier. Pour s’inscrire, il suffit d’aller sur ohanatriathlon.club. Vous trouverez toutes les informations nécessaires.

Ermanno : Je me réjouis déjà de voir toutes les participations à toutes les contributions à ce challenge virtuel. Est ce que nous, on a le droit de participer aussi ? 

Olivier : Bien sûr.

Ermanno : On va jouer le jeu peut-être de participer uniquement pour montrer le bon exemple, mais on ne sera pas intégré dans le tirage au sort.

Olivier : Moi, personnellement, je ne vais pas m’intégrer dans le tirage au sort parce que je suis partie prenante donc ça ne marchera pas. Mais toi bien sûr fais le et je le ferai aussi. On pourra même peut-être aller courir ensemble si tu veux. Ça peut être une option, qu’est-ce que tu en penses ?

Ermanno : Hé bah écoute, le rendez vous est pris. Allez, on fera ça le dernier jour : 25 janvier. Si tu es enfin revenu de ton télétravail colombien, on ira fouler ensemble les parcours. On a parlé tout à l’heure de course virtuelle. Est-ce que tu crois que le sport, comme ça a été le cas en 2020, va continuer à se virtualiser après le confinement, après cette fameuse crise sanitaire liée au coronavirus ?

Olivier : Je pense que oui. Je pense que bien évidemment, il y aura un retour on va dire entre guillemets à la normale, avec certaines précautions évidemment, donc les événements vont être peut être légèrement modifiés en prenant certaines précautions. Mais en plus de ça, je pense que cette tendance des événements virtuels c’est quelque chose qui va rester parce que c’est vraiment une tendance qu’on voit à la hausse et qu’on voyait déjà la hausse même avant la crise du Covid. Donc ça a été l’opportunité par exemple pour Rodman de lancer Rodman virtuel club. Et je pense que de manière générale on va voir de plus en plus de gamification de système justement où on peut gagner des points de manière virtuelle. C’est quelque chose qu’on voit déjà d’une certaine manière avec les applications comme Strava, il y a déjà des challenges sur Strava par exemple et sur Garbine aussi. Donc on peut acquérir des badges etc en fonction des kilomètres parcourus, en fonction du dénivelé, etc. Donc voilà, je pense qu’effectivement c’est quelque chose qui va faire augmenter dans les mois et années à venir.

Ermanno : Bon, après moi, ça me laisse quand même un goût amer. C’est une course virtuelle et on en avait longuement parlé avec mon compère Greg du podcast de Nakan, qui est finalement de s’assurer de la véracité de l’exercice qui a été effectué. Entendons nous par exemple qui me confirmera si on fait notre challenge Ohana à tous les deux et que c’est bien toi qui a couru et pas que tu as filé ta montre, ton ton traceur GPS, à quelqu’un qui court un peu plus vite que toi par exemple.

Olivier : Je suis d’accord avec toi, je pense que la question se pose surtout au niveau professionnel, où là on a besoin d’un contrôle un peu plus rigoureux. Maintenant tant que ça reste amateur, je pense qu’il n’y a pas vraiment d’enjeu en général. La plupart des gens qui participent à des triathlons de manière amateur en général, ils le font surtout pour eux qui veulent tricher. Bon bah, écoute qu’ils trichent ça, ça ne les regarde qu’eux.

Ermanno : Oui, c’était aussi la conclusion sur laquelle on était arrivé avec Greg dans notre fameux épisode dont je parlais il y a quelques instants. Mais en tout cas, moi je reste persuadé que l’esprit du sport et les valeurs du sport que les gens défendent sont plus forts que tout ce désir de triche et qu’on aura au moins pour nous d’avoir participé à cette ou ces courses virtuelles et d’avoir éventuellement gagné en respectant la règle.

Olivier : Complètement. Je suis tout à fait lié avec toi. 

Ermanno : Je te remercie pour cet épisode. Je te propose que l’on se retrouve demain pour aborder l’histoire du triathlon.

Olivier : Ce sera un épisode passionnant et je te dis donc à demain.


Send in a voice message: https://anchor.fm/devenir-triathlete/message

co-fondateur du podcast et co-auteur du livre DEVENIR TRIATHLÈTE
About the Author
Podcasts 🎙, SwimRun 🏊🏻🏃, prépa du défi Agrippa2022 et Papa x 4 enfants je cours après le temps, mes passions et mes petits amours.

Rejoignez le club

Ne manquez pas nos actus et astuces !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Holler Box