#25 Jeudi 24/12 : Ohana : Ultra Running et Joyeux Noël !

Dans cet épisode, nous abordons rapidement l’Ultra Running.

Et nous en profitions pour vous souhaitez un Joyeux Noël !

🖇 Pour découvrir la marque, ses produits, ses valeurs et s’inscrire à la newsletter pour être informé du lancement de la campagne de financement participatif, RDV sur https://www.ohana.boutique.

À tout de suite pour votre 1ère commande !


 


📝 La retranscription de l’épisode

Ermanno : Bienvenue dans le podcast Ohana Triathlon. Je suis Ermanno et je serai votre hôte sur ce podcast. À mes côtés, Olivier De Schutter, le fondateur de la marque Ohana. Tous les jours, en cinq minutes, on vous explique comment lancer une marque de textile de sport et comment performer en triathlon. Bonjour à toutes et à tous, et pour ceux qui y croient Joyeux Noël ! Nous sommes le jeudi 24 décembre, c’est le jour où le papa Noël descend de son traîneau pour déposer des cadeaux à tout le monde, et nous en guise de cadeau, aujourd’hui avec mon compère Olivier, nous avons décidé de vous parler d’ultra. On a déjà abordé un petit peu ce sujet la semaine dernière, mais cette fois-ci on va rentrer un peu plus dans le détail. On va parler d’ultra marathon et d’ultra trail. Salut Olivier. Comment vas-tu ? 

Olivier : Salut Ermanno et joyeux Noël. 

Ermanno : Pas trop vite, toi tu as six heures de décalage. Plutôt on te souhaitera un Joyeux Noël dans six heures. 

Olivier : Bon bah on en reparle demain alors haha.

Ermanno : Ça marche demain. Au moment de la dinde et tout ça. Exactement comme je le disais en introduction on a décidé de parler d’ultra ultra marathon et ultra trail. Est-ce que peut-être déjà toi qui a bien travaillé l’épisode d’aujourd’hui et qui a quelques notes sous les yeux, tu pourrais nous définir ce terme d’ultra? Qu’est-ce que l’on appelle ultra marathon et qu’est-ce que l’on appelle ultra trail ?

Olivier : Alors, pour l’ultra marathon c’est toute distance qui est au-delà d’un marathon de 42 km. Pour l’ultra trail il n’y a pas vraiment de standards, en tout cas je n’en ai pas trouvé. Donc je ne pense pas qu’il y ait un standard qui mette tout le monde d’accord mais voilà, je pense qu’à partir du moment où on dépasse le marathon même en trail, on commence à considérer ça comme de l’ultra trail.

Ermanno : Effectivement, pour avoir déjà reçu quelques invités sur le podcast de “Nakan”, disons que la définition de l’ultra trail est propre à chaque ultratrailer. On a par exemple Greg Honour qui nous a dit que pour lui l’ultra trail ça commençait à partir de 50 km à peu près. Et puis j’ai eu François Hinault sur le podcast “Dans les vestiaires” qui me disait que pour lui l’ultra trail ça commence à partir du moment où on passe plus de huit heures à courir, plus d’une journée de travail officiel à courir, sachant que cette notion de huit heures est assez variable : Kilian Jornet va faire beaucoup plus de kilomètres en huit heures que le plus simple des amateurs à commencer par moi. Si on parle un peu de toi, est-ce que t’as déjà parcouru de telles distances ? En une seule fois,  sinon c’est pas drôle.

Olivier : Non, alors moi j’ai participé étant étudiant à des raids où on a effectivement des combinaisons avec une étape de trail, une étape de VTT, puis une étape de run and bike, etc en alternance et donc on cumulait sur plusieurs jours. Effectivement, on a quelques centaines de kilomètres et ça ressemble à des épreuves d’ultra. Mais bon, c’est avec des pauses et en dormant à chaque fois. Donc je considère pas ça moi-même comme véritablement de l’ultra. 

Ermanno : La Fédération internationale d’athlétisme, la bien nommée IAAF régule les courses sur stade et les courses sur route. Il me semble que ce n’est pas la même fédération qui régule les courses plutôt trail ou d’ultra distance. Est-ce que toi tu connais le nom de cette fédération ? 

Olivier : Alors il s’agit de la IAU International Association of Ultrarunners : l’Association internationale des coureurs d’Ultra, qui reconnaît quatre disciplines principales : le 100 km, le 50 km, les 24 heures et puis le trail. Là encore une fois ça dépend à chaque fois en fonction du terrain, comme on le sait le trail c’est pas de la route. Donc fatalement, chaque trail est unique et donc c’est pour ça que c’est assez difficile à comparer. Donc il n’y a pas de distance standard pour le coup. 

Ermanno : Oui effectivement comme on en parlait sur l’épisode propre au Swimrun, tu me demandais s’il y avait des distances types. J’avais à peu près la même réponse à savoir que vu que le swimrun est propre à chaque endroit où se déroule la course et que l’objectif en général c’est d’aller d’une île à une autre, il est relativement difficile de trouver des distances qui soient communes puisque un atoll d’îles françaises, un atoll d’îles corses, un atoll d’îles italiennes ou ou même bien plus loin, eh bien les distances sont parfois difficiles à trouver à l’identique. Et donc c’est plutôt un type d’épreuve qui se rapporte à un type d’effort qui est demandé. On a parlé donc de l’ultra distance, on a parlé de l’ultra. Est-ce que tu as déjà quelques noms en tête de grands sportifs que l’on pourrait citer ici pour que nos auditrices et nos auditeurs puissent éventuellement aller se renseigner si ce genre de disciplines les intéresse et pour savoir qui pourrait être leur leur mentor, qui pourrait faire partie de leur conseil des sages ? 

Olivier : Haha, alors le premier nom qui me vient en tête c’est Kilian Jornet

Ermanno : Oui, qui a un petit peu défrayé la chronique ces derniers temps puisqu’il voulait se lancer dans ce record du 24 heures sur piste.  Il voulait battre le record de Yiannis Kouros mais non seulement il a été obligé d’abandonner parce qu’il avait eu un petit souci de santé au genou et également des vertiges, mais en plus après il s’en est suivi de ce record avorté, une petite bataille par réseaux sociaux interposés entre lui et justement le détenteur du titre puisqu’il ne comprenait pas l’acharnement qu’avaient certaines personnes à vouloir essayer de battre son record. Surtout que ce n’était pas dans les mêmes conditions que lui, lui avait couru sur route pendant 24 heures. Là où d’autres essayent de courir sur piste.

Olivier : Très bien, on a parlé effectivement d’ultra running, d’ultra marathon et d’ultra trail. Je pense que ça vaudrait la peine aussi de faire un épisode sur l’ultra triathlon. 

Ermanno : Comme l’ultra trail est une discipline qui n’est pas véritablement normée, on parle d’ultra triathlon quand on rentre dans des distances effectivement ultra qui sortent du cadre, mais on se garde ça pour un prochain épisode.

Olivier : Je pense qu’il ne reste plus qu’à souhaiter un très joyeux réveillon de Noël à tout le monde. 

Ermanno : N’abusez pas trop des bonnes choses, quoique si, une fois dans l’année il faut se laisser aller. Et de toute façon, on compte sur vous demain vendredi 25 pour aller éliminer tout ça et vous faire plaisir sur les chemins, sur les routes, sur les pistes. Enfin, faire fumer le bitume et la semelle de vos chaussures. 

Olivier : Exactement, allez on s’entend demain. Salut Ermanno !


Send in a voice message: https://anchor.fm/devenir-triathlete/message

co-fondateur du podcast et co-auteur du livre DEVENIR TRIATHLÈTE
About the Author
Podcasts 🎙, SwimRun 🏊🏻🏃, prépa du défi Agrippa2022 et Papa x 4 enfants je cours après le temps, mes passions et mes petits amours.

Rejoignez le club

Ne manquez pas nos actus et astuces !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Holler Box