LE FORUM

Y a t'il un régime ...
 
Notifications
Retirer tout

Y a t'il un régime alimentaire plus adapté à la pratique du triathlon ?

Page 1 / 2

Ambre
Posts: 17
Admin
Début du sujet
(@ambre)
Membre
Inscription: Il y a 6 mois

Je sais que l'alimentation est très importante dans la pratique sportive, mais je ne m'y connais pas plus que ça en régime alimentaire. Auriez-vous des conseils qui s'appliquent au régime alimentaire d'un triathlète ?

Étiquettes du sujet
6 Réponses
Ermanno
Posts: 57
Admin
(@ermanno)
Administrateur et co-fondateur de Devenir Triathlete
Inscription: Il y a 11 mois

J'ai pas mal entendu parler du régime High Fat Low Carb. Si certains ont un avis sur la question, ça m'intéresse! 🙂 

Répondre
Olivier
Posts: 28
Admin
(@admin)
Membre
Inscription: Il y a 12 mois

Bonjour @Ambre

 

Précédemment plébiscités, les modèles low carb dans les sports d'endurance sont de plus en plus remis en questions.

On parle d'avantage de "Fuel for the work requirment" => apporter l'énergie pour le travail demandé ET de périodisation des glucides.

Selon le niveau de pratique on peut avoir une base low carb à distance des séances mais avant, PENDANT et après l'effort, il est important d'augmenter les apports glucidiques de manière franche. Je dirai qu'au delà de 12h par semaine, il sera compliqué de ne pas manger de glucides à tous les repas pour récupérer et préparer les séances suivantes; le but étant de s'entrainer à 100% de ses capacités à chaque fois si l'on veut progresser. Et pas de s'entrainer à jeun, sauter des repas ou rouler "à l'eau" pour soit disant forcer l'organisme à taper dans les graisses...

On voit aussi que ce modèle alimentaire périodisé et privilégiant les glucides quand cela est nécessaire, permette de développer un physique plus mince au fur et à mesure des années, mais aussi de prévenir le développement d'une faible disponibilité énergétique et ses conséquences (syndrome REDs), de limiter les perturbations inflammatoires, immunitaires, hormonales, digestives... MAIS surtout que c'est la meilleure solution pour habituer l'organisme à utiliser les lipides à l'effort (rendre son métabolisme plus flexible et plus econome sur des efforts d'endurance). En effet ce qui conditionne cette capacité à activer la lipolyse est avant tout le volume d'entrainement à basse intensité effectué + l'équilibre énergétique pendant ces séances (l'équilibre entre ce que je dépense et ce que je mange/bois). 

Attention également à ces modèles restrictifs, frustrants, culpabilisants et dur à tenir sur le long terme quand ils sont trop stricts, restons FLEXIBLES 😉

Répondre
Ermanno
Posts: 57
Admin
(@ermanno)
Administrateur et co-fondateur de Devenir Triathlete
Inscription: Il y a 11 mois

Juste pour compléter la réponse de Valentin -que nous avons déjà reçu 2 fois dans le podcast 🎙 et qui a écrit le chapitre sur la nutrition dans le livre 📚-, je voulais partager mon expérience personnelle : en 2009-2010 je me suis lancé dans une préparation intensive pour m'aligner sur mon 1er Ironman et depuis fin 2021, je prépare mon #DefiAgrippa2022. Ces prépas demandent jusqu'à plus de 20 heures par semaine ... et je n'ai jamais été aussi fit et je ne me suis jamais senti aussi bien qu'en ces moments où je fais "simplement" attention à mon alimentation : manger de tout sans privation et en utilisant un journal alimentaire qui me permet de mesurer grossièrement les calories consommées et je mets cela en rapport avec les calories utilisées pendant mon entrainement : l'idée être quasiment à l'équilibre chaque jour, sans créer de déficit ! (PS: je suis végétalien depuis plus de 2 ans et je tiens encore debout 😉)

@Valentin : une question complémentaire : que penses-tu de l'alimentation (ultra)transformée (comme, spécifiquement, gels, barres, poudres, etc ...) pour la sportive / le sportif ?

Répondre
Olivier
Posts: 28
Admin
(@admin)
Membre
Inscription: Il y a 12 mois

@Ermanno

C'est produits sont pour la plupart pas appropriés et trop "compliqués" pour etre bien assimilés. Il est pour moi indispensable de trouver une boisson de l'effort (ou de la faire maison avec une base de fructose, maltodextrine, sodium et bcaa pour les plus férus) qui nous convient sur le plan digestif mais pour le reste, le naturel est souvent suffisant voire bien mieux bien !! Pates de fruits, d'amandes, gâteaux de riz maison, banane, compote sont amplement suffisants.

Répondre
1 Répondre
Ermanno
Admin
(@ermanno)
Inscription: Il y a 11 mois

Administrateur et co-fondateur de Devenir Triathlete
Posts: 57

Merci @valentin-lacroix pour ton retour !

Me voilà bien avancé si je ne consomme pas de poudre, mais que j'en rajoute dans une boisson 🤣 .

Du coup, question subsidiaire : quid d'une boison iso que l'on se mélande soi-même avec jus de fruit + eau + pincée de sel ?

Répondre
Page 1 / 2
Share: