Les triathlètes transgenres exclues

 

Quelques semaines après la Fédération Internationale de Natation (FINA), la fédération britannique de triathlon vient de mettre à jour sa politique concernant les athlètes transgenres. 

Désormais, elle reconnait 2 catégories : la catégorie « femmes » et la catégorie « open ». La catégorie « femmes » comprend toutes les athlètes nées de sexe féminin ; et la catégorie « open » l’ensemble des autres athlètes. Cela se rapporte donc aux hommes, mais également, aux transgenres et aux personnes non binaires nés de sexe masculin.

Cette nouvelle organisation prendra acte à partir du 1er janvier 2023.

Le communiqué de presse de la British Triathlon

« Suite à la publication des directives du Sports Councils Equality Group (SCEG) pour les compétitions nationales en septembre 2021 et à l’annonce ultérieure du CIO en novembre 2021, British Triathlon a revu sa politique relative aux transgenres après une période de consultation afin de s’assurer qu’elle reflète les besoins de notre sport, protège l’équité dans les compétitions et sert notre désir de rendre le triathlon vraiment inclusif.

Notre politique souligne que le triathlon est un sport pour tous et que les comportements transphobes ne seront pas tolérés. Elle confirme que le triathlon est un sport lié au genre et que, pour les événements compétitifs (les courses avec des prix, des temps et/ou des classements) pour les athlètes de plus de 12 ans, il y aura deux catégories : une catégorie féminine (pour ceux qui sont de sexe féminin à la naissance) et une catégorie ouverte (pour tous les individus, y compris les hommes, les transgenres et les non-binaires qui étaient de sexe masculin à la naissance).

Nous avons entamé ce processus à la fin de l’année 2021 et nous avons mené une période de consultation indépendante au début de l’année pour explorer les options de catégorisation dans les compétitions de triathlon en Grande-Bretagne. Cela nous a permis de nous assurer qu’en plus des dernières recherches, nous avons entendu les points de vue et les expériences de notre communauté, des groupes clés et des individus.

Nous allons maintenant prendre le temps de développer des conseils pour les organisateurs d’événements, les clubs, les officiels et les entraîneurs, à partager cet automne, avant que la politique n’entre en vigueur à partir du 1er janvier 2023. Ces conseils soutiendront la mise en œuvre de cette politique et serviront à garantir que notre sport continue à se développer en étant accueillant, solidaire et inclusif pour tous.

British Triathlon tient à préciser qu’il ne tolère pas les comportements transphobes, le harcèlement, l’intimidation ou les discours de haine de quelque nature que ce soit. Toute personne qui commente notre politique doit le faire avec empathie et considération pour tous ceux qui ont été impliqués et qui peuvent encore avoir des questions et des préoccupations sur la façon dont la politique les affecte. »

  

Killian Tanguy